Rapport d'étapes sur le système

Les résultats contenus dans ce rapport représentent le fruit des efforts individuels et collectifs des programmes provinciaux et de la Société canadienne du sang, à l’échelon national. La plateforme interactive en ligne présente les données nationales sur le rendement du système de don et de transplantation d’organes au Canada. Elle remplace notre rapport d’étape annuel auparavant diffusé en format imprimé.

Faits saillants 

  • En 2019, grâce à leur généreux don, 1 436 donneurs d’organes et leurs familles ont sauvé ou amélioré la vie de 3 053 patients canadiens. 
  • En 2019, le nombre de personnes ayant fait un don après le décès a augmenté de 8 % par rapport à l’année précédente, ce qui a fait passer le taux de don après décès du Canada de 20,6 donneurs par million d’habitants (dpmh) en 2018 à 21,9 dpmh en 2019.
  • En 2019, le Canada comptait 826 donneurs d’organes après décès et 614 donneurs vivants.  
  • En 2019, 250 Canadiens sont décédés en attente d’une transplantation, une augmentation par rapport à 2018, où 223 patients étaient dans la même situation.
  • Le nombre d’organes disponibles au Canada demeure insuffisant, puisqu’on comptait environ 4 419 patients encore en attente à la fin de 2019.

Des données offrent de l’espoir aux patients en attente d’une greffe d’organe

Une famille qui pleure la perte d’une épouse et d’une mère espère que des améliorations au système aideront d’autres personnes.

Deux nouveaux rapports donnent de l’espoir aux patients canadiens en attente d’une transplantation d’organe. Le Rapport d’étape sur le système de 2019 de la Société canadienne du sang révèle une augmentation du taux de don d’organes après décès. En 2019, ce taux était de 21,9 donneurs par million d’habitants, comparativement à 20,6 en 2018. Cette augmentation représente un progrès important, car elle place le Canada sur un pied d’égalité avec d’autres pays performants comme l’Australie et le Royaume-Uni. Le taux d’utilisation des organes constitue un autre indicateur de progrès tout aussi important. Avec la transplantation de trois organes en moyenne par donneur décédé, le Canada peut s’enorgueillir d’un taux d’utilisation des organes comparable à celui des autres pays.

Lire la suite


Résumé

Chaque année, nous mesurons l’ampleur de la remarquable collaboration qui sous-tend le système de dons et de greffes d’organes et de tissus (DGOT) au Canada, et c’est au nom des différents acteurs de cet impressionnant réseau collaboratif que je suis heureux de présenter le rapport d’étape sur le système pour 2019.

Les résultats mentionnés dans le rapport sont le fruit des efforts individuels et collectifs des programmes provinciaux et des efforts déployés à l’échelle nationale par la Société canadienne du sang.

D’abord et avant tout, ce rapport constitue l’occasion de remercier sincèrement de leur générosité les 1,436 donneurs d’organes ainsi que leurs familles, qui ont fait le geste le plus désintéressé qui soit en 2019. Nous souhaitons leur faire part de la profonde gratitude des receveurs dont la vie a été sauvée ou changée par ces dons.

En 2019, le Canada a connu un nombre relativement stable de dons d’organes de personnes décédées et de transplantations, avec une légère diminution de ceux-ci et une légère augmentation des dons de personnes vivantes par rapport à l’année précédente. Au total, 250 Canadiens sont décédés alors qu’ils étaient en attente d’une greffe.

Étant donné notre expérience en tant que responsables de la coordination du système de DGOT à l’échelle nationale et notre connaissance des conditions nécessaires à son succès, nous croyons que les priorités à cet égard doivent s’ancrer dans des stratégies de nature à favoriser le transfert interprovincial d’organes, à augmenter le nombre de dons d’organes provenant de personnes vivantes, à aider les provinces à adopter de bonnes pratiques, et à améliorer les outils de mesure du rendement du système et les mécanismes de reddition de comptes. Nous connaissons la voie à suivre pour accroître le rendement du système en tant que nation : c’est en mettant tous les éléments clés en place que nous accomplirons de nets progrès. Et c’est en travaillant ensemble pour réunir tous ces éléments que nous continuerons à sauver des vies.

La Société canadienne du sang tient à remercier sincèrement les donneurs d’organes, ainsi que leurs familles et leurs proches, d’avoir fait le geste le plus désintéressé qui soit pour donner de l’espoir à des candidats à la transplantation partout au pays.

Le système de DGOT du Canada a prouvé que le transfert d’organes entre les provinces profite aux patients ayant les besoins les plus grands et à ceux pour qui il est difficile de trouver un organe compatible. Il s’appuie sur trois registres nationaux de patients qui permettent d’optimiser les chances de transplantation des patients qui en ont le plus besoin. Ces programmes opèrent à partir du Registre canadien de transplantation, une plateforme Web sophistiquée à laquelle ont accès plus de 400 professionnels de la santé, d’un océan à l’autre. En tant que responsables de la gestion de ces programmes d’échange interprovincial d’organes, nous sommes fiers de faciliter ces efforts collaboratifs nationaux qui visent à multiplier les chances de transplantation des patients canadiens.

Facteurs clés d’un système de don après décès performant

Par l’expérience acquise dans les provinces, à l’échelle nationale et à l’étranger, on sait maintenant que certains éléments favorisent l’efficacité d’un système de don après décès et qu’une fois ces éléments mis en place, le système s’améliore. Ces éléments de base sont nombreux : ressources et infrastructures de première ligne adéquates, disponibilité de spécialistes bien formés, règles de bonnes pratiques et formation professionnelle, données pour suivre l’amélioration du système (audit des décès et examen des occasions de don manquées), lois adéquates (notamment le signalement obligatoire) et reddition de comptes au moyen d’une structure et d’outils appropriés. LIre la suite ici.

Un autre aspect fondamental d’un système performant est un niveau adéquat d’éducation et de sensibilisation du public. Le don et la greffe d’organes constituent un sujet complexe et mal compris. Bien des idées fausses circulent à ce sujet et contribuent à freiner les intentions de don. L’amélioration des taux de don passe obligatoirement par l’accroissement de la sensibilisation au don et à la greffe d’organes et de tissus et par l’augmentation du nombre de donneurs inscrits.

La Société canadienne du sang tient à remercier sincèrement les donneurs d’organes, ainsi que leurs familles et leurs proches, d’avoir fait le geste le plus désintéressé qui soit pour donner de l’espoir à des candidats à la transplantation partout au pays.

Remerciements 

Les auteurs du rapport souhaitent remercier les donneurs d’organes et de tissus, ainsi que leurs familles, de leur générosité. Ils souhaitent également souligner l’espoir des patients atteints d’une insuffisance organique terminale et saluer le dévouement des équipes soignantes et des professionnels de la santé. C’est grâce aux intervenants du milieu de la santé s’il est possible d’exploiter et d’accroître les possibilités de don et de greffe d’organes et de tissus. Ce rapport a été rendu possible par les efforts concertés de membres des comités sur le don et la greffe d’organes et de tissus de la Société canadienne du sang, de l’Institut canadien d’information sur la santé et de l’équipe de gestion de l’information du service de don et de greffe d’organes et de tissus de la Société canadienne du sang.

Lire la suite


Don et greffe d’organes et de tissus au Canada –
Rapport d’étape sur le système 2018Don et greffe d’organes et de tissus au Canada – Rapport d’étape sur le système 2018

Les résultats mentionnés dans le rapport sont le fruit des efforts individuels et collectifs des provinces et des territories, des programmes provinciaux et des efforts déployés à l’échelle nationale par la Société canadienne du sang. 

Don et greffe d'organes au Canada - rapport d'étape sur le système 2018 
Organ and Tissue Donation and Transplantation - System Progress Report 2018
 

Rapport d'étapes sur le système : Don et greffe d'organes au Canada